3 séances pour le film d'ouverture du Festival de Cannes 2018

Après A propos d'Elly, Une séparation , Le passé et Le client le réalisateur iranien Asgar Farhadi a choisi de tourner son dernier film en Espagne .  La famille, ses secrets, ses liens, ses traditions et les choix moraux qu’ils imposent sont, comme dans chacun des scénarios du cinéaste, au cœur de l’intrigue.

Everybody knows  (en français Tout le monde le sait) est un thriller psychologique  avec, dans les rôles principaux, Penelope Cruz et Javier Bardem.

Bande annonce de Everybody knows

 

Synopsis

A l’occasion du mariage de sa sœur , Laura revient avec ses enfants dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui...

A l'origine du film , un fait divers

"Il y a 15 ans, j’ai voyagé au sud de l’Espagne. Lors de ce voyage, dans une ville, j’ai vu plusieurs photos  d’un  enfant  accrochées  aux  murs.  J’ai  demandé  «Qui  est-ce?»  et  on  m’a  répondu  qu'il s'agissait d’un enfant qu i avait disparu, et dont la famille était à la recherche. Là, j’ai eu la première étincelle de mon intrigue et je l’ai gardée pendant des années en tête."A.F.

82397ea_4372-147wu9w

Le choix de l'Espagne

"Mais on peut dire que le projet a vraiment démarré au moment de ce voyage en Espagne. Deux choses m’y attiraient principalement : d'abord, l’ambiance du pays et la culture, et puis aussi ce fait divers, qui était à l’origine de l’idée. Ces deux éléments ont fait en sorte que, pendant toutes ces années, je ne pensais qu’à l'Espagne." A.F.

Un drame dans un village

"Dans un village, les gens sont plus proches. Comme partout dans le monde, étant donné que la population villageoise est nécessairement réduite, les gens se connaissent. Et cela a nourri mon  histoire.  L’un  des  plaisirs  de  ce  projet  était  de  tourner  au  milieu  de  toutes  ces  fermes.  Ce  monde villageois où les gens se réunissent sur la place principale l’après-midi. L’autre point que je tiens à préciser est que les personnages du film, tout en étant pris dans une situation compliquée, sont des êtres simples. Et justement, placer les protagonistes dans un village renforçait cette simplicité."Asghar Farhadi

everybody-knows-photo-penelope-cruz-1020775Des personnages proches du spectateur

"Ce que je cherche toujours lors de l’écriture et de la réalisation d'un film, et qui domine dans mon esprit,  se  résume  en  un  mot:  la  sympathie.  Je  ne  compte  pas  transmettre  nécessairement  un message au travers de mes films. Si des spectateurs de n’importe quels lieux du monde, de n'importe quelles cultures et langues, aux caractères très divers, parviennent à éprouver de la sympathie pour mes personnages sans pour autant les connaître, s'ils peuvent s'imaginer à la place de l’un d’entre eux, j’aurai atteint mon objectif. C’est ce que je mets toujours le plus en avant à chaque film, ce dont j’ai besoin moi -même et dont le monde d’aujourd’hui a besoin : cette sympathie envers les hommes par-delà les frontières et les cultures... " A.F.

todos-lo-saben-affiche-1017605