FANNY ET ALEXANDRE VOSTF 3h08 un film d’Ingmar Bergman (Suède)1983. à 16 heures 

Un film très classique, romantique même, une œuvre à la fois ample et démesurée, intime et fragile, personnelle et universelle

Suède, 1907. Dans le théâtre dirigé par Oscar Ekdahl se joue la pièce annuelle des fêtes de Noël. Dans la demeure d’Helena, la mère d’Oscar, célèbre actrice désormais à la retraite, les préparatifs du banquet familial vont bon train sous les directives de Gustav-Adolf, son deuxième fils. Alexandre, le fils d’Oscar, guette dans les salons encore déserts l’heure où les objets s’animent...

 

Bande-annonce : Fanny Et Alexandre - VO ( mais la projection est  sous-titrée)

 

Une saga familiale

"Fanny et Alexandre débute par une grande fête où se retrouvent autour d’une généreuse tablée tous les membres de la grande famille Ekdahl et les serviteurs de l’auguste demeure. Il y a là, outre Oscar et Gustav-Adolf, le troisième fils d’Helena, Oncle Carl, homme dépressif qui fait subir à son épouse ses accès de colère. Il y a Alma, qui semble s’amuser des passades de son mari Gustav avec les servantes de la maisonnée. Il y a Emilie, épouse aimante d’Oscar, Fanny la sœur d’Alexandre, Isak Jacobi l’ami de la famille, et bien d’autres encore que nous apprendrons à connaître au cours de cette ample saga familiale." Olivier Bitoun

20140113_fanny_alexandre_2

 

Un chef d'oeuvre sur l'enfance

"Fanny et Alexandre est une biographie à peine déguisée de la jeunesse de Bergman. Dans cette œuvre qu’il considère comme ultime, il recrée son enfance, en reproduit et en immortalise les moments les plus précieux, les plus remplis d’amour, les plus magiques. C’est une œuvre profondément autobiographique.Bergman a vécu sa jeunesse entre des moments de joie et de fêtes, moment intenses, libres et chaleureux, et d’autres où punitions et brimades surgissaient comme pour compenser ce trop plein de bonheur. Alexandre, entre l’amour de ses parents et la terreur inspirée par Vergelus, est l’émanation de cette jeunesse écartelée entre ces contraires." Olivier Bitoun

605668-fanny-alexandre-bergman

L'amour du théâtre

"Fanny et Alexandre est un véritable chant d’amour au théâtre. Bergman a partagé sa vie entre le théâtre et le cinéma, tournant ses films l’été lors des pauses estivales de la troupe. Pour lui, seuls la féerie du spectacle, sa magie sont capable de transcender la noirceur du quotidien. Le théâtre, le cinéma, c’est l’enchantement, c’est l’exact opposé du puritanisme dans lequel le cinéaste a été élevé. C’est l’issue, la porte de secours, la vie." Olivier Bitoun

4478117721_75457fec1a_o

 

Un film sur le temps

"Fanny et Alexandre est donc aussi un film sur le temps. Le film s’ouvre sur les aiguilles d’une horloge, les saisons défilent, les années passent en un sursaut. La famille Ekdahl est composée de plusieurs générations, mais un même fil relie tous les personnages. Une fête de Noël pour débuter le film, une fête pour le refermer et entre-temps des décès, des remariages, des naissances. Le temps est une boucle pour Alexandre enfant, un cocon qu’il ne veut pas quitter." Olivier Bitoun

 

Blow up - Ingmar Bergman en 9 minutes | ARTE

Ingmar Bergman est célébré au festival de La Rochelle avec une rétrospective prestigieuse (et comme on fête aussi le Centenaire de sa naissance), voici dans Blow up un résumé de sa prestigieuse filmo en 9 minutes chrono où nous parlerons de foi et de crise existentielle, de Max Von Sydow et de Liv Ullman, de Mozart et de Bach mais aussi de Wes Craven et de Dario Argento.

https://www.arte.tv