DAMIEN VEUT CHANGER LE MONDE  1h39 de Xavier De Choudens (France) 2019

 

Synopsis

Damien et sa sœur Mélanie ont vécu une enfance heureuse, bercée par les engagements militants de leurs parents. Lorsque leur mère disparait brutalement, la fibre militante de cette famille s'éteint. Vingt ans plus tard, Damien, est devenu pion dans une école primaire, et mène une vie tranquille.
 Pour sauver l'un de ses jeunes élèves Bahzad, et sa mère, d'une expulsion de territoire imminente, Damien renoue avec son passé et convainc Mélanie, devenue redoutable avocate d’affaires, son meilleur ami Rudy et une bande de potes improbables de l'accompagner dans son nouveau combat.
Ensemble, ils vont enfreindre la loi par solidarité. Et très vite se faire complètement dépasser...

damien-veut-changer-le-monde-1Extraits d'un entretien avec le réalisateur Xavier de Choudens

Comment  est  né  ce  projet  ?  Vous  êtes-vous  inspiré  d’une  histoire  vraie, ou de plusieurs ?
J’ai lu dans la presse l’histoire d’un homme qui avait reconnu des enfants de sans-papiers pour leur donner la nationalité française. Les premières phrases ont frappé mon imagination et j’ai cru y découvrir une sorte de Robin des bois des temps modernes !
La vérité était tout autre, car en poursuivant  ma  lecture,  il  s’avérait  que  cet  homme  était  un  escroc  qui  réclamait de l’argent pour reconnaitre des enfants, et récupérait en plus les prestations familiales versées aux mères.
C’est de là que tout est parti : et si la nationalité française pouvait être un  don  ?  Un  cadeau  ?  Je  me  suis  renseigné  sur  la  reconnaissance  de  complaisance, et je me suis interrogé sur mon propre engagement.
 Le sujet m’intéressait, mais je ne voulais faire ni un pamphlet politique ni un film moralisateur. Le film devait être une comédie, sans jamais s’éloigner de l’émotion, car bien souvent les comédies qui me touchent sont celles qui me font aussi pleurer.

damien1Quelles recherches avez-vous menées ?

J’ai  pris  contact  avec  des  associations  et  des  travailleurs  sociaux,  je  suis  allé  visiter  des  centres  d’hébergement  d’urgence,  j’ai  parlé  avec  des avocats... mais j’ai surtout recueilli la parole de mères qui vivaient ou  avaient  vécu  sous  le  coup  d’une  OQTF  (obligation  de  quitter  le  territoire français). J’ai eu une démarche de documentariste, même si je savais que j’allais réaliser une comédie. Au-delà des recherches, ce qui m’importait le plus c’était d’avoir un point de vue honnête. Un point de vue bienveillant, et surtout pas moralisateur.

DAMIEN_120x160_DEF