programme dans le bon sens aout-sept-page-0-6-10UNE GRANDE FILLE

"Je m’intéresse au destin de ces femmes qui ont combattu pendant cette guerre, soit, selon les statistiques, le conflit auquel le plus grand nombre de femmes ont pris part.
En tant qu’auteur, je cherche une réponse à la question suivante : qu’arrive-t-il à une femme censée donner la vie, après avoir traversé les horreurs de la guerre ?
Le livre La guerre n’a pas un visage de femme de Svetlana Aleksievitch, lauréate du prix Nobel, a été ma principale source d’inspiration. C’est ce qui m’a conduit à m’interroger. Après la guerre, que deviennent celles dont le corps et l’esprit ont été abusés, traumatisés, bouleversés ? J’ai tenté de rendre les effets de la guerre palpables, dans les lieux où se déroule l’histoire, dans les teintes du film, et dans la vie des personnages. La guerre a ravagé les immeubles et irrémédiablement affecté les visages, les regards et les corps. La grande fille du titre, Iya, à travers sa haute taille, symbolise la maladresse et la difficulté qu’ont les personnages du film à exprimer leurs sentiments. Après la guerre, ils doivent tous réapprendre à vivre." Kantemir Bagalov

 

REVES DE JEUNESSE

«Solaire, attachante et touchante, Salomé Richard décroche les étoiles.»
Le journal des femmes

«Vif et généreux.»
Libération

«Rêves de jeunesse palpite et vibre à l’unisson de ses jeunes protagonistes.»
Positif

GIVE ME LIBERTY

Inspiré par les expériences de sa propre jeunesse, le réalisateur Kirill Mikhanovsky livre un film hilarant, une comédie touchante et vivifiante.

Né à Moscou, Kirill Mikhanovsky s’installe aux États-Unis et travaille en tant qu’ambulancier tout en étudiant les langues. Diplômé en cinéma de l’université de New-York, il réalise Sonhos de peixe dans un village brésilien. Give Me Liberty est le premier film d’une série de projets qu’il développe et produit au sein de Give Me Liberty Productions avec la scénariste et productrice Alice Austen
 

PERDRIX  un film délibérément loufoque!

WONDERLAND LE ROYAUME SANS PLUIE

Wonderland a déjà subi une grave sécheresse il y a 600 ans. Le royaume est de nouveau en train de perdre ses couleurs à cause d’une grave pénurie d’eau. Les grands flocons de neige, emblématiques d’une région de Wonderland ont aujourd’hui presque disparu, le niveau des eaux ne cesse de descendre.Tout comme au Japon où la question de l’eau est aussi bien une ressource sacrée et une menace, dans Wonderland l’eau a une place sacrée comme le décrit Hippocrate : « Toutes sortes de choses dans ce monde sont en vie grâce à l’eau (...) si l’eau circule correctement, les belles couleurs peuvent prospérer. »

 

À partir de 9 ans.

Wonderland, le royaume sans pluie est un long métrage d'animation qui traite poétiquement de la grande question écologique. Il s'agit d'une très belle aventure humaine à vivre en famille !