programme dans le bon sens aout-sept(2)-page-1bis

flyerprog ciné sep-oct-2019-3-page-0

Lundi 23 septembre à 21h

NOMADES 1h27 de Olivier Coussemacq (France) 2019

Un film qui parle du Maroc, où le réalisateur a passé son enfance: "J’ai un rapport ancien avec le Maroc, un rapport d’amour surtout, et des liens anciens avec le Maghreb ainsi qu’un intérêt pour ce qui n’est pas "nous". J’ai envie d’aller voir ailleurs pour éviter de trop parler de nous – d’autres le font très bien. Enfin, j’ai eu quelques difficultés dans le passé, à titre intime, avec ma mère que je ne développerai pas. Et les mères du Maghreb, en règle générale, sont des femmes qui m’émeuvent par leurs capacités de résistance, leur générosité. Un caractère de mère amoureuse et protectrice…" Olivier Coussemacq

NOMADES Bande Annonce

player" width="480" height="270" allowfullscreen="true">

Mardi 24 septembre à 21h

CONTRE TON CŒUR VOSTF 2h16 de Teresa Villaverde (Portugal) 2019

Le film se passe au Portugal : "Dans mon pays, les gens parlent peu de ce qu’ils ressentent. Vu de l’extérieur, on pourrait croire que le Portugal est un pays gorgé de soleil et peuplé de gens heureux, mais ce n’est vraiment pas comme ça que je nous vois. On a tendance à cacher ce qui ne va pas tout comme ce qui compte vraiment à nos yeux. On s’exprime très peu."

Des adolescents vus par la réalisatrice:
"Ils n’ont aucune garantie, ils n’en ont jamais eues, mais ceux qui ne renonceront pas devront trouver de nouvelles façons de vivre. Ils devront tout repenser.  Je pense sincèrement que le changement viendra d’eux.
Je suis très contente que la musique du générique de fin du film ait été composée par un adolescent de 17 ans. Dans le champ artistique, je crois que nous sommes au seuil d’une période très riche, très intelligente et très composite.

 

JEUDI 26 SEPTEMBRE à 20h45

FETE DE FAMILLE 1h41 de Cédric Kahn (France) 2019

"Fête de famille appartient à un genre en soi, celui des retrouvailles familiales qui tournent mal dans des décors que jalousent les spectateurs – mais dont il faudra peut-être se séparer –, porté et magnifié par ses acteurs qui lui insufflent son romanesque."

Libération du 03/09/2019.

 

VENDREDI 27 SEPTEMBRE à 20h45

TRAVAIL AU NOIR VOSTF 1h34 de Jerzy Skolimowski (Pologne) 1983 restauré en 2019

La nouvelle saison répertoire Cinéphare démarre en septembre avec une rétrospective consacrée au cinéaste voyageur Jerzy Skolimowski.

Skolimowski entreprend Travail au noir alors qu'en Pologne le mouvement Solidarnosc est écrasé par le gouvernement du général Jaruzelski. L'état d'urgence est décrété, des milliers d'arrestations de militants sont ordonnées et les quelques droits et libertés durement conquis par le syndicat se voient bafoués et remis en cause. Skolimowski souffre d'être à Londres - sa ville d'adoption depuis une dizaine d'années – et de ne pouvoir être au côté de ses proches et de ses compatriotes. Il laisse passer quelques semaines, le temps de digérer les événements, et se lance dans l'écriture de cette histoire dont l'anecdote lui vient de son expérience personnelle.

skoli-travail

SAMEDI 28 SEPTEMBRE à 20h45

LA VIE SCOLAIRE 1h51 de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir (France) 2019

« La vie scolaire » se rapproche du million d’entrées

 

DIMANCHE 29 SEPTEMBRE à 17h

LES HIRONDELLES DE KABOUL 1h21 de Zabou Breitman, Eléa Gobbé-Mévellec(France ) 2019

Fabrication du film

Première étape : tourner avec les comédiens, selon un processus très précis. Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud et Hiam Abbass étaient filmés en images réelles, en costumes, et devaient se déplacer selon des mouvements indiqués.
C'est Zabou Breitman qui était chargée de cette partie.


Ensuite vint le long travail de dessin et d'animation. Les séquences filmées ont servi de référence aux animateurs pour capter leur jeu. Mais elles n'ont pas été redessinées. C'est de la reproduction. On décortique leurs mouvements, tout simplement. Et on reconnaît les comédiens à l'écran : par exemple quand Simon Abkarian fait des gestes particuliers avec les mains, ils sont reproduits à l'identique ».