JEUDI 28 NOVEMBRE à 20h45 Cycle Jerzy Skolimowski

LE DEPART  1h29 1967 restauré en 2018.

Synopsis : Marc, un garçon coiffeur d'à peine vingt ans, est obnubilé par sa passion pour la course automobile. Il a pour ambition de participer au rallye de Spa qui se déroulera ce dimanche et s'est inscrit à la compétition sous la marque Porsche, le jeune homme ayant pris l'habitude d'emprunter discrètement celle de son patron qui ne quitte jamais le garage. Seulement, ce dernier décide contre toute attente de la prendre pour partir en week-end et Marc est sommé de trouver un véhicule de remplacement dans les deux jours qui le séparent de la course...

Avec Jean Pierre Léaud: un trublion, un romantique, un fou!

 "Plus lunaire et burlesque que jamais, tout en énergie et en charme, Léaud passe d'un sentiment à un autre avec toujours cette même justesse, cette même finesse qui fait que l'on est constamment surpris par son jeu en dents de scie. Dès son apparition, il nous emporte avec lui puis, tour à tour, nous énerve et nous charme, nous épuise et nous galvanise, nous fait rire ou nous serre le cœur. C'est un trublion, un romantique, un fou qui passe tour à tour de l'hystérie à la plus profonde mélancolie sans que jamais on ne ressente l'effort, le travail, la maîtrise du comédien." Olivier Bitoun in DVD classik.

Une comédie poétique au rythme rapide. La musique, du jazz,  y tient une place prépondérante. Ce premier film de Skolimowski,  tourné en exil, a reçu l’Ours d’Or à Berlin en 1967.

VENDREDI 29 NOVEMBRE à 20h45 Cycle Jerzy Skolimowski

LE BATEAU PHARE VOSTF 1h321986

Synopsis: 1955. Le Capitaine Miller (Klaus Maria Brandauer) est en charge du Hatteras, un bateau-phare installé au large des côtes de la Virginie. Miller a servi dans la marine US pendant la guerre mais n'en a récolté nul honneur : ses origines allemandes n'ont fait qu'attirer sur lui la méfiance de sa hiérarchie, et surtout il est soupçonné d'avoir abandonné ses hommes à une mort certaine durant une mission. A cause de cette réputation de lâche, il croupit sur le Hatteras et a vu s'éloigner de lui son fils Alex (Michael Lyndon). Après une altercation dans un bar, ce dernier est ramené par la police militaire à son père et se voit contraint de monter à bord du bateau-phare pour éviter la maison de correction. Quelques jours après son arrivée, l'équipage recueille encore trois nouveaux venus, trois hommes qui errent à bord d'un canot à la dérive et qui se révèlent être des malfrats fuyant la police. Mené par le charismatique et dangereux Calvin Caspary (Robert Duvall), le trio entend prendre le contrôle du navire...

LE BATEAU PHARE - Bande-annonce en VO mais le film projeté sera sous titré.

Un thriller maritime qui évoque deux thèmes chers au réalisateur, l’exil et la filiation. Sans délaisser l'action et le suspense, Skolimowski signe une œuvre sombre et envoûtante.

Au niveau des enjeux du film - la question est de savoir si Miller va parvenir à contenir la violence qu'il a en lui, quitte à passer pour un lâche aux yeux de son fils. Jerzy Skolimowski a un rapport très moral à la violence et s'il la montre, jamais il ne la glorifie. Le recours à la violence est toujours un échec pour l'homme, une impasse, mais Skolimowski montre combien il est difficile de ne pas y avoir recours lorsque sa vie ou celle de ses proches sont mises en danger. Il montre ainsi combien est précaire la notion d'humanité, trouvant à l'écran de multiples manières de suggérer la fragilité de ce qui est : une lumière engloutie par la nuit, la masse du bateau perdue au milieu de l'océan, des hommes dont les silhouettes se fondent dans la brume...
DIMANCHE 1ER DECEMBRE à 16h30

FAHIM  1h48 de Pierre-François Martin-Laval (France) 2019

Synopsis: Forcé de fuir son Bangladesh natal, le jeune Fahim et son père quittent le reste de la famille pour Paris. Dès leur arrivée, ils entament un véritable parcours du combattant pour obtenir l’asile politique, avec la menace d’être expulsés à tout moment.Grâce à son don pour les échecs, Fahim rencontre Sylvain, l’un des meilleurs entraîneurs d’échecs de France. Entre méfiance et attirance, ils vont apprendre à se connaître et se lier d’amitié. Alors que le Championnat de France commence, la menace d’expulsion se fait pressante et Fahim n’a plus qu’une seule chance pour s’en sortir : être Champion de France

L’histoire vraie de Fahim est « extraordinaire ». Elle relève à la fois du conte de fées et du drame social. D’après  le livre Un  roi  clandestin écrit par le jeune homme à quatorze  ans. 

header

LUNDI 2 DECEMBRE à 20h45 Cycle Jerzy Skolimowski

TRAVAIL AU NOIR VOSTF 1h34 1983 restauré en 2019

Synopsis Début décembre 1981. Quatre ouvriers polonais débarquent à Londres pour le compte d'un riche compatriote qui fait rénover à bon compte sa demeure en les embauchant au noir. Les travaux sont censés durer un mois et les quatre hommes doivent pour cela toucher l'équivalent d'un an de salaire dans leur pays. Le contremaître, Novak (Jeremy Irons), est le seul à comprendre l'anglais et il se charge de tous les rapports avec l'extérieur. Le 12 décembre, il apprend par la radio que l'état d'urgence est décrété par le général Jaruzelski, que Solidarnosc est interdit et que les militants syndicaux se voient arrêtés en masse. Il décide de cacher cette information à ses camarades afin que ceux-ci ne quittent pas précipitamment le chantier pour rejoindre leurs proches. Alors qu'il essaye de les tenir dans l'ignorance jusqu'à l'achèvement des travaux, Novak doit qui plus est faire face à de multiples problèmes techniques qui entraînent des frais non prévus. La somme qui lui a été allouée pour les fournitures et le quotidien de l'équipe s'épuise, ce qui le pousse à commettre des vols pour nourrir ses ouvriers et terminer le chantier dans les temps...

Extrait Travail au noir de Jerzy Skolimowski / La douane

"Skolimowski entreprend Travail au noir alors qu'en Pologne le mouvement Solidarnosc est écrasé par le gouvernement du général Jaruzelski. L'état d'urgence est décrété, des milliers d'arrestations de militants sont ordonnées et les quelques droits et libertés durement conquis par le syndicat se voient bafoués et remis en cause. Skolimowski souffre d'être à Londres - sa ville d'adoption depuis une dizaine d'années – et de ne pouvoir être au côté de ses proches et de ses compatriotes. Il laisse passer quelques semaines, le temps de digérer les événements, et se lance dans l'écriture de cette histoire dont l'anecdote lui vient de son expérience personnelle." Olibier Bitoun in DVD classik