DIMANCHE 19 JANVIER à 16h30

A COUTEAUX TIRES VOSTF 2h11 de Rian Johnson (USA) 2019 Divertissant et plein d’humour.

L’auteur de polars Harlan Thrombey , escorté d’une jeune infirmière en situation irrégulière , reçoit sa famille dans son beau manoir du Massachussets, à l’occasion de son 85e anniversaire. Problème : le lendemain matin, il est retrouvé mort, la gorge tranchée. Suicide ou meurtre ? L'inspecteur Elliott enquête et le détective privé Benoit Blanc (Daniel Craig), entre dans la danse..

Un réjouissant Cluedo  cinématographique mené tambour battant.

Film noir ou film policier ? Rian Johnson fait clairement la différence entre les deux. A couteaux tirés est résolument un film policier. 

Bien que l'histoire soit transposée aux Etats-Unis, le film a été tourné près de Boston, dans une maison que n'aurait pas renié Agatha Christie. Une demeure qui a une vraie histoire. Construite dans les années 1890 dans un style architectural néo-gothique, la maison appartient toujours à la même famille. Elle possède des touches médiévales inspirées des châteaux du Moyen Âge et des flèches en forme de poignard..

Un film qui s'affirme comme un divertissement populaire.

LUNDI 20 JANVIER à 20h45

LE LAC AUX OIES SAUVAGES  VOSTF à 20h45 1h50 de Diao Yinan (Chine) 2019

Un thriller violent, nocturne et solaire, réaliste et onirique, servi par une mise en scène  virtuose

Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au cœur d’une chasse à l’homme. Ensemble, ils décident de jouer une dernière fois avec leur destin.

"La première image qui m'est venue en tête était celle de la rencontre d'un homme et d'une femme dans une petite gare de banlieue, un soir de pluie.

Je suis aussi influencé par la conception de l'espace dans l'opéra de Pékin, par la liberté de ses enchaînements entre scènes. 

Je  voulais  que  le  film soit très moderne, non-psychologique, et que l'idée s'incarne avant tout par le geste et le mouvement.

Le film noir occidental comme le film de cape et d'épée chinois recherchent tous deux un certain romantisme. L'homme en fuite pourrait être un chevalier errant d'aujourd'hui, et la "baigneuse" une courtisane de l'ancien temps, mais surtout, mes héros ont des faiblesses et peurs.

J'avais  envie  d'un  film  où  l'eau  serait  présente  dans  les  scènes,  et  d'images  associant  la  femme  et  l'eau. J'avais le souvenir notamment de la photo d'une femme au sourire mystérieux, étendue le long du bastingage d'une barque, tandis qu'en arrière-plan on voit scintiller une eau limpide.

Un homme poursuivi par la police a besoin du "couvert de la nuit". La nuit, c'est le mystère, et c'est aussi la mort qui rôde, des créatures insolites qui surgissent des ténèbres. "Diao Yinan

media