Grand Prix au Festival Du Film Américain à Deauville en 2017

Hommage au peuple amérindien, portrait sensible d'un homme-cheval, The Rider, est un film bouleversant.

Synopsis

Le  jeune  cowboy  Brady,  étoile  montante  du  rodéo,  apprend  qu’après  son  tragique  accident  de  cheval,  les  compétitions  lui  sont  désormais  interdites.  De  retour  chez  lui,  Brady  doit  trouver  une nouvelle raison de vivre, à présent qu’il ne peut plus s’adonner à  l’équitation  et  la  compétition  qui  donnaient  tout  son  sens  à  sa  vie. Dans ses efforts pour reprendre en main son destin, Brady se lance à la recherche d’une nouvelle identité et tente de définir ce qu’implique être un homme au cœur de l’Amérique.

THE RIDER bande annonce officielle

Genèse du film.

C’est en 2013 à la réserve indienne de Pine Ridge, sur le tournage de son premier film , que Chloé Zhao a rencontré un groupe  de  cowboys  Lakota.  Malgré  le  teint  clair  que  certains  d’entre  eux  peuvent  avoir,  ils  sont  nés  et  ont  grandi  dans  la  réserve et sont à la fois des Sioux Lakota Oglala et d’authentiques cowboys.

En 2015, lors d’une visite dans un ranch de la réserve de Pine Ridge, la réalisatrice a rencontré un cowboy Lakota âgé de vingt ans, nommé Brady Jandreau. Brady est un membre de la tribu Sioux des Brûlés et réside actuellement à Pine Ridge. Dresseur et  adepte  de  la  discipline  du  cheval  sauvage,  il  vit  en  homme  de la terre. Il chasse sur sa monture, pêche dans les eaux de la White River, passe le plus clair de son temps à travailler auprès des  chevaux  sauvages,  s’appliquant  à  les  débourrer  et  les  dompter jusqu’à ce qu’ils soient aptes à la vente.

Chloé  a  immédiatement  été  captivée  et s’est mise à rassembler des idées pour réaliser un film sur Brady.

Mais le 1er avril 2016 Brady  a  été  projeté  par  un  cheval  qui  s’est  cabré  et  a  piétiné  sa  tête. Brady a eu une attaque et a sombré dans le coma pendant trois jours. Aujourd’hui, Brady a une plaque de métal dans la tête et souffre de problèmes associés  à  un  grave  traumatisme  cranien. Malgré l'avis des médecins il  a  fallu  peu  de  temps  pour  que  Brady  ne  recommence  à  dresser  des  chevaux  sauvages.  
 La  réalisatrice a décidé de tourner un film sur le combat de Brady, tant  sur  le  plan  physique  qu’émotionnel,  tandis  qu’il  fait  face  à ses blessures. elle l’a choisi, ainsi que sa famille et ses amis, pour incarner la version fictionnalisée  de  leurs  personnages.  Tout  le  monde  dans  le  film provient de la réserve ou de ses environs.

9f9e63f4dc25dd556f40181d3c6adfa899059281_p

Le peuple des Sioux Lakota Oglala

Les Oglalas sont l'un des sept clans indiens qui forment la tribu des Lakotas. Cette entité est apparue au XVIIIe siècle1. Au début du XIXe siècle les Oglalas se séparent des autres Sioux Lakotas : vers 1830, ils rassemblent quelque 3 000 membres.

Oglala signifie « ils se dispersent » en langue lakota. Tashunca-Uitco (Crazy Horse) était l'un des chefs de ce clan au XIXe siècle.

Red Cloud fut aussi un célèbre chef Oglala qui réussit à fédérer les sioux et organiser une résistance contre les blancs et l'armée américaine en menant ce qu'il est convenu d’appeler la guerre de Red Cloud de 1866 à 1868.

Les Oglalas ont participé à la bataille de Little Bighorn.

Les Oglalas vivent désormais dans la réserve indienne de Pine Ridge (Dakota du Sud, aux États-Unis), à la frontière avec le Nebraska et à moins de 100 km du Wyoming. C'est la deuxième plus grande réserve indienne des États-Unis. En 2008, la tribu comptait  42 000 membres.

 Note d'intention de la réalisatrice

"À travers le voyage de Brady, tant à l’écran que dans la vie, j’aspire à explorer notre culture de la masculinité et à offrir une version plus nuancée du cowboy  américain  classique.  Je  souhaite  également  proposer  un  portrait  fidèle  du  coeur  de  l’Amérique,  rocailleux,  véritable  et de toute beauté, que j’aime et je respecte profondément.”