Cinéf'îles

06 décembre 2017

Dimanche 17 décembre à 17 heures GABRIEL ET LA MONTAGNE

Pour faire l'émouvant portrait d'un Gabriel, généreux, idéaliste mais imprudent  Fellipe Barbosa  a choisi de mélanger documentaire et fiction.

L’acteur João Pedro Zappa a été chargé d’incarner Gabriel, dont le parcours est raconté par ceux qu’il a croisés au cours de son périple. Devant la caméra, ceux-ci rejouent leur propre rôle ; entre improvisation et reconstitution, ils redonnent vie et consistance aux échanges qu’ils ont pu avoir avec le jeune homme.

 

Synopsis

Avant d'intégrer une prestigieuse université américaine, Gabriel Buchmann décide de partir un an faire le tour du monde. Après dix mois de voyage et d'immersion au cœur de nombreux pays, son idéalisme en bandoulière, il rejoint le Kenya, bien décidé à découvrir le continent africain. Jusqu'à gravir le Mont Mulanje au Malawi, sa dernière destination.

1050677-gabriel-et-la-montagne2jpg

Fellipe Barbosa et Gabriel
"Gabriel était un de mes camarades de classe dans le lycée où mon premier film « Casa Grande » se passe. Et c’était mon ami. Il a disparu en août 2009. Son histoire est assez connue au Brésil. Je crois que son optimisme, son sourire sur toutes les photos qui ont été retrouvées de lui ont touché les  gens.  Son  appareil  photo  fut  le  point  de  départ  de  mes  recherches.  Il  a  laissé  tellement  de questions sans réponses, faire ce film était aussi un moyen de les trouver.

Gabriel me  fait  penser  à  Candide  de  Voltaire. C’est  un  personnage  sans  cynisme, presque clownesque, qu’on ne voit plus beaucoup au cinéma aujourd’hui.

Il avait pris un congé sabbatique d’un an. Son voyage a commencé à Londres, ont suivi Paris, la Russie, l’Asie, Dubaï, Nairobi. Le film démarre au huitième mois de son voyage. Gabriel étudiait  les sciences économiques et voulait effectuer des recherches sur la pauvreté en Afrique. La plupart de ses confrères économistes pensaient que c’était une bêtise d’aller chez les pauvres pour étudier la pauvreté. Selon eux, elle est structurelle, elle se comprend dans les livres. Gabriel, lui, voulait  côtoyer  les  gens.  Cette  façon  de  voyager  était  aussi  une  manière  pour  lui  de  se  sentir  vivant.
Il voulait  embrasser  le  monde.  D’un  côté,  il  rencontrait les habitants  de  ces  pays de  l’autre,  il gravissait  des  montagnes."

gabriel-et-la-montagne-photo-997043-large

Fellipe Barbosa est né à Rio de Janeiro, il réalise en 2005 et 2007 ses premiers courts métrages. Gabriel et la montagne est son deuxième long métrage après Casa grande. Ses références cinématographiques sont Jean Rouch , le grand cinéaste ethnographe, et Agnès Varda dont il admire le magnifique Sans toit ni loi.

gabriel-et-la-montagne-photo-997044

Fellipe Barbosa a filmé les lieux mêmes parcourus par Gabriel, au Kenya, en Tanzanie en Zambie. Il a tourné  avec son équipe au sommet du pic Uhuru, le plus haut du Kilimandjaro, qui culmine à plus de 5 800 mètres  d’altitude et sur les pentes du Sapitwa au Malawi.

cinema_-_bresil_-_gabriel_et_la_montagne_2

 

 

Posté par cinefilesgroix à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]