Cinéf'îles

21 janvier 2020

TALKING ABOUT TREES et LES EBLOUIS au Cinéma des Familles

JEUDI 23 JANVIER à 20h45

TALKING ABOUT TREES VOSTF 1h34 de Suhaib Gasmelbari (Soudan) 2019

UIbrahim, Suleiman, Manar et Altayeb, cinéastes facétieux et idéalistes, sillonnent dans un van les routes du Soudan pour projeter des films en évitant la censure du pouvoir. Ces quatre amis de toujours se mettent à rêver d’organiser une grande projection publique dans la capitale Khartoum et de rénover une salle de cinéma à l’abandon. Son nom ? La Révolution...

De joyeux Don Quichotte dans un film politique et poétique en hommage au cinéma soudanais muselé par la censure depuis 1989.

Le titre du film est inspiré d'un poème de Bertolt Brecht,  cité dans le film, écrit lors de son exil durant  la seconde guerre mondiale et qui évoque la censure."Talking about trees" signifie "parler des arbres".

"Vraiment, je vis en de sombres temps !

Un langage sans malice est signe

De sottise, un front lisse

D’insensibilité. Celui qui rit

N’a pas encore reçu la terrible nouvelle.

Que sont donc ces temps, où

PARLER DES ARBRES est presque un crime

Puisque c’est faire silence sur tant de forfaits !

Celui qui là-bas traverse tranquillement la rue

N’est-il donc plus accessible à ses amis

Qui sont dans la détresse ?"

Suhaib Gasmelbari est né en 1979 au Soudan. Il a étudié le cinéma en France à l’Université Paris 8 et écrit, réalisé plusieurs courts métrages, fiction et documentaire. TALKING ABOUT TREES est son premier long métrage.Il est également chercheur et s’intéresse particulièrement aux archives audiovisuelles. Grâce à ses recherches, il a pu retrouver des films soudanais perdus de longue date et participer activement à des projets internationaux et locaux de sauvegarde et de numérisation de films soudanais, notamment ceux d’Ibrahim Shadad, Suleiman Mohamed Sultan Mahdi et Altayeb Mahdi.

 

DIMANCHE 26 JANVIER à 16h30

LES EBLOUIS 1h39 de Sarah Suco (France) 2019

Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté catholique basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. Peu à peu, la jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies, sa vie sociale, et ses propres tourments. Elle commence alors un combat pour se défaire de cette emprise, affirmer sa liberté et sauver ses frères et sœurs.

"Les Éblouis" : Sarah suco en interview

Un beau portrait d’adolescente, une lucide dénonciation des stratégies d’emprise.

media

Posté par cinefilesgroix à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]