Cinéf'îles

19 juin 2018

Dimanche 24 juin à 20 heures 45 UNE ANNEE POLAIRE

Le dernier film de Samuel Collardey réalisateur de L'apprenti  et de Tempête .

« Ce qui nous rassemble m'intéresse plus que ce qui nous différencie. Et film après film, je traite toujours de la même chose : la famille, la transmission, la paternité. Mes quatre films parlent de filiation contrariée, artificiellement recréée, non biologique » Samuel Collardey

Synopsis

Pour son premier poste d’instituteur, Anders choisit l’aventure et les grands espaces : il part enseigner au Groenland, à Tiniteqilaaq, un hameau inuit de 80 habitants. Dans ce village isolé du reste du monde, la vie est rude, plus rude que ce qu’Anders imaginait. Pour s’intégrer, loin des repères de son Danemark natal, il va devoir apprendre à connaître cette communauté et ses coutumes.

une_annee_polaire_film_3-1024x429

A l'origine du film

Samuel Collardey souhaitait revenir à l'esprit  de L’ Apprenti ( un film  documentaire, qui se passait en milieu rural, au sein dune  communautée isolée, proche de la nature).  Catherine Paillé, sa coscénariste, est une passionnée du Groenland et un de ses amis, ingénieur du son en revenait. Les deux l'ont convaincu. Samuel Collardey  ne connaissait ni le pays, ni la culture inuite. Il a fait plusieurs voyages au Groenland à partir de 2015. Au dernier voyage il a décidé de filmer l'instituteur, qui est vraiment le coeur du village dans les petites communautés.
Un livre, Imaqa, de Flemming Jensen, ( éditions Gaïa)  qui se passe dans les années 70, et  raconte l'arrivée d'un instituteur au Groenland est aussi à l'origine du film.

une-annee-polaire-980x0


 
Documentaire ou fiction?

L'étranger qui arrive dans un village , doit trouver sa place et se confronter à une autre culture est un thème classique mais efficace de nombreuse fictions.

Côté documentaire la société Inuite est une société intéressante à filmer parce qu'elle est prise entre tradition et modernité. Les Inuits mangent du phoque tous les jours , ils partent chasser l'ours et le narval au harpon , et en même temps ils ont tous un smartphone dernier cri et un compte Facebook!

Samuel Collardey nous propose une forme un peu hybride , il imagine des scènes proches de la réalité de ses personnages et les leur fait jouer.

 

Une-année-polaire-Visuel-3-690x289

 

Filmer le Groenland

Le Groenland est un des personnages essentiels du film, Collardey voulait filmer ce paysage dans toute sa splendeur. Sa référence  est  un documentariste kazakh, Serguei Dvortsevoy qui filme les petites communautés kazakhes en pellicule et en plans fixes. 

Collardey souhaitait  donner la noblesse de la fiction au documentaire. Mais quel moyen utiliser pour faire des mouvements de caméra sur un sol où l'on ne peut pas mettre de rail de travelling ? en portant un drone à la main, sans utiliser ses hélices, afin de faire des travellings stabilisés par le système gyroscopique!

Le Groenland , colonie danoise.

Deuxième plus grande île de la planète , derrière l'Australie, d’une superficie équivalente à quatre fois la France, le Groenland est une terre de glace, majoritairement recouverte par des glaciers . C’est  une  île  géographiquement  proche  du  continent  nord-américain  mais  juridiquement rattachée au Danemark.
Colonie danoise dès 1721 , elle devient en 1953, une province de la Couronne et acquiert en 1979 un statut de large autonomie politique. Selon  le  dernier  recensement,  le  pays  est  peuplé  d’environ 56  000  habitants .  Ils  occupent  les  bordures littorales , seules zones libres de glace. Cette population est composée à plus de 88% d’inuits.
La majorité des partis groenlandais et l’opinion publique sont favorables à l’indépendance.  Mais,  dépourvu  de  ressources  propres  à  l’exception  de  la  pêche, le Groenland dépend pour plus de la moitié de son budget des transferts d’argent du Danemark. Cela rend l’indépendance hypothétique à court et moyen terme, d’autant que le pays fait face à d’importants problèmes sociaux (il a le taux de suicide par habitant le plus élevé au monde), et qu’avec le réchauffement climatique les régions polaires attisent la convoitise des grandes puissances.

 

aff

 

Posté par cinefilesgroix à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]